Saint-Pierre et Miquelon

la france comme nulle part ailleurs… couleurs, traditions et art de vivre !

Les mots fusent dans ma tête tellement j’avais hâte de vous partager mon expérience de séjour… trop bref à Saint-Pierre et Miquelon.

Avant tout, comme beaucoup, j’avais une vague idée de ce à quoi pouvait ressembler ce petit bout de France, là-bas à côté de la grande Terre-Neuve. D’ailleurs – parenthèse -, il serait invraisemblable de ne pas visiter Saint-Pierre et Miquelon lors de votre prochain séjour dans la province atlantique – À LIRE : En route vers Terre-Neuve ! Avoir la France à portée de main et ne pas y aller ? Quel dommage ! D’autant plus que vous manqueriez une fabuleuse expérience humaine et touristique !

Quand j’annonçais que je partais découvrir Saint-Pierre et Miquelon, les yeux se faisaient tout ronds et les échos étaient parfois mitigés. Mais aujourd’hui, je peux clamer haut et fort que Saint-Pierre et Miquelon est une destination extraordinaire qu’il faut voir absolument ! Et à ceux qui me disaient qu’il n’y a pas grand-chose à y faire, je rétorque justement que j’ai manqué de temps pour faire tout ce que je voulais faire et que c’est avec un pincement au cœur que je suis repartie de ces îles.

CES îles, car, effectivement, pour comprendre et bien planifier votre séjour, il est pertinent de savoir que Saint-Pierre et Miquelon est composé de plusieurs îles. Saint-Pierre, la plus petite des deux îles principales, mais la plus urbaine (la ville du même nom s’y trouve, avec ses commerces, ses restaurants et ses infrastructures). Miquelon, la seconde, est en fait composée de deux îles et d’une bande de terre les reliant (appelée « isthme ») qui sont, du nord au sud : Miquelon et Langlade. Quelques autres petites îles font partie de l’archipel français, dont l’île-aux-Marins et l’île-Verte.

Situé à l’entrée du golfe du Saint-Laurent, à 25 kilomètres de Terre-Neuve, c’est de Fortune (sur la côte sud de Terre-Neuve), en ferry, que je suis arrivée à Saint-Pierre et Miquelon. Une traversée de 90 minutes avec la compagnie SPM Ferries, sur des traversiers modernes et très confortables. On se serait cru dans un avion. Un accueil charmant et déjà dépaysant. 

Saint_Pierre_et_Miquelon_voyage_France

Saint-Pierre

Au Québec, on a beaucoup plus en commun avec l’île de Saint-Pierre qu’on ne pourrait le croire. Bien que la découverte de l’île soit attribuée à João Álvares Fagundes, un explorateur portugais, c’est Jacques Cartier, en 1536, qui baptise l’archipel du nom de Saint-Pierre, saint patron des pêcheurs. Aujourd’hui, la ville ne compte pas moins de 6 000 habitants.

Que voir /Quoi faire ?

Balade dans la ville

Déambuler dans les rues de Saint-Pierre pour y admirer les jolies maisons colorées s’avère une activité en soi et est absolument incontournable. À travers les rues et les quartiers, on s’imprègne du patrimoine. En tombant sur un mur de pelote, on découvre par exemple une page d’histoire de l’endroit et ses origines en partie basque. Car, saviez-vous que les Saint-Pierrais et Miquelonnais et Saint-Pierraises et Miquelonnaises ont des ancêtres normands, bretons, basques et même acadiens ?

Île aux marins

Au départ du port de Saint-Pierre, un bateau navette nous transporte en un petit quart d’heure vers la très photogénique île-aux-Marins, qui recèle un riche patrimoine. Cette dernière est parsemée de jolis bâtiments colorés, témoins de l’histoire et de la culture des pêcheurs. Du quai au cimetière, en passant par les graves, l’église ou encore l’école, le rude passé de ces pionniers se dévoile, ainsi que le caractère unique et authentique des insulaires. 

Visite guidée de Saint-Pierre

À Saint-Pierre, outre le centre-ville, il y a toute une île à explorer ! J’ai pu en avoir un excellent tour d’horizon, avec Jean-Claude, propriétaire du Caillou Blanc, qui offre des visites guidées ou à la carte, en mini van. Ce sympathique Saint-Pierrais regorge d’anecdotes et de faits passionnants sur son île.

Le port 

Le long du port, rendez-vous aux salines, ces hangars colorés, à la rencontre des Zigotos et de leur savoir-faire en matière de restauration des doris, traditionnelles embarcations des pêcheurs de Saint-Pierre et Miquelon. Un petit musée a pris place dans une saline. On y découvre divers artefacts dont des rames, des moteurs, des photos qui racontent l’histoire de ce bateau traditionnel, les grandes heures de la pêche à la morue jusqu’aux courses folles où les rameurs rejoignaient Langlade à la force des bras.

Où manger ?

Les P’tits Graviers

Ne vous fiez pas à l’apparence extérieure des lieux, car vous pourriez même douter d’être au bon endroit… Si de dehors, il ne paie pas de mine, la carte de ce restaurant Les P’tits Graviers à l’intérieur joliment décoré, fera frissonner vos papilles. Je vous assure qu’une fois attablés, vous apprécierez sa cuisine et son ambiance. Pas besoin d’en dire plus, regardez les photos !

Où dormir ?

Les Terrasses du Port

Ce tout nouvel hôtel est l’adresse parfaite pour qui veut séjourner à Saint-Pierre et se chouchouter. Ce bel établissement offre des chambres confortables et de luxueuses suites. Axées sur le bien-être, Les Terrasses du Port proposent des soins beauté, des services de relaxation, un spa et toute une gamme d’activité dans son « fitness ».

Miquelon

Deux moyens vous permettront de vous déplacer d’île en île à Saint-Pierre et Miquelon : par les airs ou par les flots. C’est avec Air Saint-Pierre que je me suis rendue à Miquelon en quinze minutes, dans un petit avion d’une dizaine de places. Par beau temps, le spectacle est juste grandiose ! Comptez 17,50 euros / personne/aller simple (23,50 $). Il est également possible de faire la traversée sur l’océan, en 90 minutes, avec SPM ferries au coût de 16 euros /personne/ aller simple (21,55 $).

Je vous confesse que j’ai adoré Miquelon-Langlade. Cette grande île, habitée par un peu plus de 600 personnes, est un havre de paix et un joyau de la nature. Pour les amoureux de nature et de plein air, Miquelon-Langlade est un véritable paradis, un secret bien gardé, un bijou bien préservé ! Il est vrai que, si vous êtes un oiseau de nuit cherchant les terrasses et les night clubs, cette île verdoyante n’est pas vraiment faite pour vous, quoi qu’en saison estivale le bar « Entre nous » puisse vous accueillir et vous faire profiter de sa programmation musicale locale et canadienne. 

Miquelon-Langlade s’avère le lieu idéal pour observer la nature, un véritable terrain d’exploration pour admirer la faune (cerfs de Virginie, oiseaux marins, phoques, chevaux en liberté, etc.) et la flore dans un cadre naturel spectaculaire et unique. Cependant, au-delà de l’aspect touristique,  sa plus belle ressource sont les êtres humains chaleureux que j’y ai rencontrés, des gens hospitaliers, heureux de partager leur savoir, leur histoire et, à juste titre fiers de leur île et de leur village. 

Que voir / quoi faire ?

Le musée

Ce tout petit musée regorge d’objets étonnants qui retracent l’histoire et les traditions des habitants de l’île. Un vrai voyage dans le temps au Musée de Miquelon!

La maison de la Nature et de l’Environnement

Ce centre d’interprétation présente la biodiversité, explique la géographie de l’île, le travail du temps sur sa géologie et son histoire naturelle. Une visite guidée «Vivez l’histoire de Miquelon» est à ne pas manquer pour découvrir Miquelon sous un autre angle, celui de ses habitants, de leur passé et coutumes.

Église Notre-Dame-des-Ardilliers de Miquelon

Située au cœur de Miquelon et bâtie en 1862, cet édifice magnifique doit figurer sur votre liste de visites. Il vous est possible d’y entrer librement aux heures d’ouverture de l’église où dans le cadre de la visite guidée « Vivez l’histoire de Miquelon ». Sur le côté de l’église, ne manquez pas la stèle et sa croix, un hommage aux Acadien.ne.s qui se sont réfugiés à Miquelon à la suite du Grand Dérangement (1755).

Où manger

L’auberge de l’île 

Ce restaurant dirigé par sa propriétaire, Patricia, qui revendique fièrement ses racines acadiennes, propose une formule alliant découverte et gastronomie. En effet, l’expérience débute par un repas composé de produits locaux, préparé avec amour par Patricia elle-même, au son de la musique et de vidéos de quadrilles acadiennes. Le tout se poursuit par une visite en mini van de Miquelon et Langlade : Une excursion commentée qui dure quelques heures pour explorer de bout en bout l’archipel et ses beautés. Merci encore pour ta générosité et ton authenticité, Patricia ! J’ai beaucoup appris grâce à toi !

Pique-nique

Pourquoi ne pas en profiter pour faire un pique-nique ? Deux petites épiceries se retrouvent au centre de Miquelon. À déguster : le foie gras de la Ferme de l’Ouest et la bière de la Brasserie artisanale de l’Anse ! Une belle façon d’encourager les entreprises locales. 

Où dormir

Au p’tit Kakawi

Quel drôle de nom !? J’ai donc appris que Kakawi est le surnom sympathique de l’oiseau emblématique de Miquelon, l’harelde de Miquelon, un petit canard peu farouche que les scientifiques nomment Clangula hyemalis. Au p’tit Kakawi, c’est surtout une adresse à noter si vous cherchez plus qu’un simple lieu d’hébergement et appréciez une belle rencontre humaine également… Maïté, la propriétaire, nous reçoit comme un membre de la famille, avec chaleur, amitié et générosité, en d’autres mots avec une hospitalité hors pair. La maison dispose de 5 chambres et d’une petite cuisinette, idéale pour prendre son petit-déjeuner ou se préparer un lunch en vue d’une balade. 

Je réitère que j’ai manqué de temps et surtout j’ai eu un gros coup de cœur pour Saint-Pierre et Miquelon, ce petit bout de France – et comme dirait Maïté –  « unique, entre Cheez whiz et foie gras »!  SPM, je te dis juste … à la prochaine !

Et, pour finir, quelques petites infos pratiques :

  • N’oubliez pas votre passeport canadien ou, au minimum, votre permis de conduire québécois (ou d’une autre province), car vous êtes en France !
  • Les prix sont en euros, mais il est possible de payer avec votre carte de crédit mais pas de débit, ce qui évite les changements de monnaie.
  • Fuseau horaire : juste savoir qu’il est à SPM deux heures plus tard qu’au Québec.

Mille mercis à Tourisme Saint-Pierre et Miquelon et Explore France pour les conseils, les recommandations et les rencontres extraordinaires.

3 commentaires sur “Saint-Pierre et Miquelon

  1. Bonjour Cendrine,
    Est ce que ça aurais été une bonne option de traverser votre van sur les îles ? Pour se déplacer et pour pouvoir se loger ?

    1. Bonjour Isabelle
      Étant donné le coût des assurances et toute la paperasserie (on quitte le Canada pour aller en France), je n’ai pas fait traverser ma van.
      Et les transports sont bien adaptés sur SPM 😉

Laisser un commentaire