Abitibi-Témiscamingue, itinéraire pour un road trip tout en splendeur

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

L’Abitibi-Témiscamingue a parfaitement choisi son slogan promotionnel, « Gâtée par la nature » ! Voilà exactement ce que nous avons ressenti lors de notre découverte de la région. En effet, l’Abitibi-Témiscamingue, c’est la diversité des paysages, des décors champêtres et bucoliques aux montagnes impressionnantes ; c’est une kyrielle d’activités et d’attraits touristiques à découvrir, mais c’est aussi la chance d’apprendre sur notre culture et notre patrimoine. Avant toute chose, l’Abitibi-Témiscamingue, ce sont des trésors à partager pour le bonheur de tous, petits et grands !

On vous propose un bel itinéraire plein de trouvailles, de bonnes adresses et d’incontournables. Prenez bonne note et c’est parti, direction l’Abitibi-Témiscamingue !

Étape 1 – Un trésor trop bien gardé !

Nous avons débuté en beauté par le magnifique parc national d’Opémican, un véritable coup de cœur dont, on doit l’avouer, on ne connaissait même pas l’existence. À notre tour, donc, de vous dévoiler ce trésor si bien gardé, situé dans la MRC du Témiscamingue, bordé de part et d’autre par les lacs Témiscamingue et Kipawa. Bijou naturel orné de pins grandioses et doté d’un patrimoine historique relié au flottage du bois (on peut y visiter quelques beaux immeubles d’antan), ce parc de la Sépaq s’avère unique. Il s’agit en fait d’un incontournable pour découvrir la vie des draveurs dans un décor enchanteur. 

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Les activités et les services offerts sauront plaire aux familles autant qu’aux plus aventuriers. Randonnées, kayak, planche à pagaie, visites guidées : du plaisir assuré !

Pour ce qui est des bonnes adresses sur la route, on a découvert, au bord du lac Kipawa, un casse-croûte de plage original, bien sympathique et au menu savoureux (les “fish and chips” y sont exceptionnels !). La Kabane du Panache, une “casa mexicaine” à la sauce québécoise, située à Laniel, vous attend sur sa belle terrasse. Un arrêt s’impose ! 

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Vous voulez une autre bonne adresse ? Pour un dodo des plus douillets, nous avons délaissé notre Licorne noire le temps d’une nuit pour profiter du grand confort des chalets à La Bannik. Au programme, spa et coucher de soleil à Duhamel Ouest ! 

Étape 2 – Une histoire à découvrir

L’Abitibi-Témiscamingue est synonyme de grands espaces, de nature magnifique et de superbes paysages, mais la région offre un patrimoine et une richesse culturelle qui méritent amplement la visite !

C’est une passionnante découverte que nous avons faite au lieu historique national d’Obadjiwan-Fort-Témiscamingue, en bordure du magnifique lac Témiscamingue. Témoin de la présence autochtone depuis plus de six millénaires et théâtre des rivalités commerciales des marchands de fourrures durant 200 ans, cet ancien poste de traite est au cœur de l’histoire de l’Abitibi-Témiscamingue. L’animation du site, la forêt enchantée et les décors historiques parsemés à travers le fort charmeront les petits et les grands, le temps d’une balade fort instructive. 

Non, loin de là, à Angliers, charmant petit village témiscamien, la visite du T.E. Draper et du Chantier Gédéon, permet de revivre l’histoire du flottage du bois de la région. 

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Autrefois considéré comme le plus important remorqueur de bois sur le lac des Quinze, le T.E Draper est classé, depuis 1979, bien culturel. À quelques pas de là, le Chantier Gédéon, véritable reconstitution d’un camp de bûcherons des années 40, nous fait voyager dans le temps…  

Si votre passage vous amène à Saint-Bruno-de-Guigues, on vous suggère fortement un petit arrêt gourmand à l’Éden Rouge, une table champêtre où il est possible de récupérer des boites pique-nique mettant en valeur les produits locaux et maison. Directement de la fourche à la fourchette, ses mets sont d’une fraîcheur inégalée!

Étape 3 – Une virée urbaine 

Pas question de passer à côté de Rouyn-Noranda, le chef-lieu de la région ! Eh bien, c’est une ville qui bouge, festive et estivale, où nous avons beaucoup aimer flâner, découvrir l’histoire en marchant au bord du lac Osisko et profiter des terrasses. Nous avons d’ailleurs fait bonne chère au bistro le Cachottier

Étape 4 – de la nature, encore et encore !

Véritable joyau naturel de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, le parc national d’Aiguebelle se démarque par divers phénomènes géologiques aux noms évocateurs : marmites de géants, coussins volcaniques, failles, gorges, etc…  Le temps d’une matinée, nous avons pu observer les traces du passage de la lave et des roches vieilles de 2,7 milliards d’années, admirer des points de vue superbes aux abords du lac Sault, emprunter un escalier hélicoïdal et marcher sur un sentier flottant… de belles expériences dans un cadre naturel splendide !

Et comme on aime toujours et encore découvrir des produits locaux, c’est à La Sarre que nous avons fait notre pause gourmande, à la Fromagerie La vache à Maillotte. On aime le fromage, on adore le fromage… Eh bien, nous avons été plus que choyés par la variété et la qualité des produits de La vache à Maillotte qui confectionne des fromages du terroir avec un savoir-faire artisanal et régional dont la réputation n’est plus à faire.

Étape 5 – Un patrimoine à découvrir

En route vers Amos, le long de la 111, se trouve, à Authier, une ancienne école de rang qui passerait presque inaperçue. Mais ne pas la visiter serait une grave erreur, car on y fait un beau voyage au temps des classes uniques, des encriers, des odeurs de craie, des pupitres cirés, du pain de savon sur la langue et de “la strap”, au temps des « Mademoiselle » qui se consacraient entièrement à leur vie d’enseignante et vivaient dans le logement attenant à la salle de classe… L’école du Rang II d’Authier est incontournable qu’on ait 10, 30, 60 ou 80 ans. Souvenirs d’antan ou découverte d’un monde révolu, il faut visiter ce lieu si typique du Québec rural d’autrefois.

À Amos, il existe un magnifique havre de paix pour les animaux, le refuge Pageau. Fondé en 1986 par deux passionnés, Michel et Louise Pageau, qui ont consacré vie et carrière à la sauvegarde des animaux sauvages et à l’éducation du public. Loin d’être un zoo, le Refuge Pageau accueille les animaux sauvages blessés ou dans le besoin. On cherche avant tout à y réhabiliter ces animaux et à les remettre en liberté (NOTE : nous n’avons pris intentionnellement aucune photographie d’animaux pour respecter leur calme).

Étape 6 – Une mine d’or

Quelques kilomètres plus loin, à Val-d’Or, se trouve la Cité de l’Or, une des plus belles “pépites” de notre programme dans la région… Une visite des plus riches et palpitantes! Une descente à 91 mètres sous terre pour comprendre la vie de ces courageux mineurs et vivre l’expérience du noir absolu ! 

Pour admirer le coucher du soleil, la meilleure adresse à Val-d’Or est le parc du Belvédère. En effet, la tour Rotary offre, du haut de ses 18 mètres, une vue imprenable sur l’immensité du paysage. En plus, chaque soir, au moment du coucher du soleil, il est possible d’écouter en simultané une œuvre magistrale composée et interprétée spécialement pour souligner le 30e anniversaire de la tour Rotary. Rendez-vous au soleilvd.com  

Les amateurs d’horticulture, de sculpture et de poésie seront heureux de se rendre aux Jardins à fleur de peau, sur les bords du Lac Blouin. Les aménagements paysagers proposent un parcours ponctué de bonsaï, de ruisseaux, de ponts de pierre, dans une ambiance de détente et de méditation. Francyne et Jacques vous y attendent ! 

Enfin, les amoureux de randonnées et de vélo (de montagne ou non) se donneront rendez-vous à la Forêt récréative de Val-d’Or, à quelques minutes du centre-ville. Les dizaines de kilomètres de sentier et la grande qualité des infrastructures de cette base de plein air les combleront! Et après l’effort, le réconfort, ne manquez pas d’aller savourer une petite bière à la microbrasserie le Prospecteur au coeur de Val d’Or.

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Et encore une bonne recommandation « dodo », tout près de la Cité de l’Or, l’Auberge de l’Orpailleur est tout à fait charmante. Son décor d’antan, l’hospitalité chaleureuse et ses petits déjeuners maison en font une adresse à noter pour votre prochain séjour à Val d’Or.

Étape 7 – Culture et découverte

Découvrir une région, c’est avant tout aller à la rencontre des communautés qui l’habitent… C’est donc avec une grande joie que nous avons assisté au Pow Wow de la communauté anishnabé de Lac Simon. Des couleurs, des saveurs, des rythmes et des traditions à admirer !

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Belle Abitibi-Témiscamingue, au bonheur de te revoir dans tes couleurs d’automne ou sous ton manteau blanc ! Nous emportons dans notre coffre à souvenirs la beauté de tes paysages agricoles et forestiers, les noms charmants et poétiques de tes villages, tes trésors historiques et gastronomiques et l’accueil chaleureux de tes habitants. C’est nous qui avons été gâtés de te visiter. À la prochaine !

Road trip sur les routes de l'Abitibi Témiscamingue

Article en partenariat avec Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Laisser un commentaire