Les 5 p’tits Vieux de Québec !

Découvrir ou redécouvrir les quartiers de Québec 

Au cours des derniers mois, on a exploré notre ville, Québec et ses quartiers, pour y découvrir avec joie et surprise des joyaux de notre patrimoine.

Nous vous présentons ici les quartiers fondateurs de notre belle capitale nationale, nos « 5 p’tits vieux », comme nous aimons affectueusement les surnommer. Ces p’tits vieux sont à la source de notre histoire, de notre culture et demeurent les fondations de notre identité. On se balade en ces lieux à l’écoute de l’écho de nos pionniers, de nos sages pour admirer leur legs.

Vieux-Charlesbourg

À dix minutes au nord du centre-ville de Québec, Charlesbourg et son Trait-Carré, classé historique depuis 1965, possèdent une histoire et un riche patrimoine, dont un plan cadastral unique en Amérique du Nord. Ancien noyau villageois aménagé à partir de 1665, le site patrimonial du Vieux-Charlesbourg vaut incontestablement une visite.


Une balade dans le Vieux-Charlesbourg vous fera découvrir près de 138 bâtiments ancestraux comprenant l’église de Saint-Charles-Borromée, le presbytère et le parc du Sacré-Coeur marquant le lieu de l’ancienne église et de l’ancien cimetière. Autour de cet ensemble se trouvent aussi des bâtiments institutionnels dont l’ancien couvent des Soeurs du Bon-Pasteur, la bibliothèque Paul-Aimé-Paiement, dont on aime bien le toit vert et la belle vue qu’il offre sur Québec.  Les anciennes maisons de ferme, les dépendances agricoles, les résidences du 19e et du début du 20e siècles sont à admirer, le temps d’une promenade urbaine.  Aujourd’hui, cet ancien territoire agricole est devenu un quartier familial prisé pour sa qualité de vie.

Vieux-Limoilou

Des arbres matures, des cordes à linge qui strient le ciel, des immeubles à trois étages de briques colorées, des escaliers extérieurs en colimaçon, des jardins sur les balcons, des enfants qui jouent dans les ruelles vertes : pas de doute, on est à Limoilou. 

Flâner dans les rues autour de la 3ième avenue, aujourd’hui l’artère principale du quartier qu’il n’est plus nécessaire de présenter, est une vraie chasse au trésor. Saviez-vous que c’est en 1535, que Jacques Cartier débarque à Québec, sur les berges de la rivière Saint-Charles, au sud-ouest de ce qui est aujourd’hui Limoilou ? Au-delà de ses pittoresques ruelles, de ses belles vitrines et jolies terrasses, le Vieux-Limoilou possède un patrimoine indiscutable. On vous propose de découvrir lors de votre prochaine promenade l’ancienne et imposante Caserne, la Maison Dorion-Coulombe, l’école St-Charles-de-Hedleyville et la Fresque du Centre Horizon en trompe-l’oeil, large de 420 m2 présentant de nombreux événements historiques propres à Limoilou, des lieux caractéristiques de l’arrondissement et des personnages marquants du quartier.

Notre Vieux-Limoilou a même un point commun avec la « Grosse Pomme ». Tous deux ont le même plan d’urbanisme basé sur un tracé orthogonal des rues auxquelles on donne un numéro plutôt qu’un nom. Aujourd’hui, très prisé des jeunes familles et entrepreneurs, ce petit New-York limoulois est un quartier chaleureux, original, doté d’un charisme fou et d’une énergie dont les résidents et les visiteurs raffolent… À tel point que le « Vieux » est devenu tendance et qu’il possède même son propre slogan : #Limoilove

Vieux-Beauport

Au gré de nos promenades dans la région, nous avons découvert dernièrement le Vieux-Beauport. Le quartier regorge de magnifiques bâtiments patrimoniaux, témoin de notre histoire. Les maisons, caveaux, fermes, églises et moulins dévoilent un riche patrimoine de 400 ans ; un véritable joyau ! Le Vieux-Beauport n’a rien à envier au Vieux-Québec. Un circuit pédestre de deux heures, élaboré par la municipalité, permet de découvrir, le temps d’une balade, les incontournables lieux qui ont marqué l’histoire du lieu. 

Source : Arrondissement de Beauport – Histoire de raconter

Ne manquez pas la maison Joseph-Désiré-Marcoux, le magnifique ensemble architectural la terrasse Joseph-Abraham formé par six maisons en rangée ; la Maison Girardin, centre d’exposition durant la saison estivale et la fresque historique illustrant ce patrimoine.

On ne vous parle que des incontournables, mais on vous assure qu’il y a encore et encore beaucoup à voir! Les amoureux d’histoire seront comblés.

Vieux-Port

Le Vieux-Port de Québec s’étend le long de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, offrant un cadre propice aux balades romantiques, aux pique-niques en famille et aux découvertes historiques. 

La marina permet de se promener le long du fleuve Saint-Laurent pour écouter le bruit des flots et admirer, durant la belle saison, les nombreux paquebots, si immenses et si beaux (oui, nous sommes en pandémie … mais ils reviendront, eux aussi). 

Prenez les ruelles pour explorer les rues Saint-Paul, Sault-au-Matelot, Saint-Pierre et la plus étroite rue de Québec, la mignonne, méconnue et tortueuse rue Sous-le-Cap ! À elles seules, elles sont un vrai conte, une véritable encyclopédie historique. Nombreuses sont les nouvelles, les romans, les histoires passionnelles et les films qui y ont trouvé leurs décors. On adore « chiner » et fouiner chez les antiquaires de la rue Saint-Paul pour dénicher de petits trésors, témoins de notre histoire. Les beaux jours s’annonçant, les jeux d’eau de la Place des Canotiers amusent les enfants, petits et les grands. De ce magnifique parc urbain, on est aux premières loges pour admirer le fleuve d’un côté et avoir, de l’autre, une vue spectaculaire sur le Château Frontenac et le quartier Petit-Champlain … un lieu où il fait bon profiter de la vie, tout simplement !

Vieux-Québec

Eh oui, le dernier, mais non le moindre, c’est notre p’tit vieux préféré, celui dont on ne se lasse jamais d’arpenter les rues, les ruelles, d’admirer les places et les monuments ! Cette cité fortifiée, la mieux préservée au nord du Mexique, berceau de l’Amérique française, est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Rien de moins. Incontestablement, le plus touristique, mais également le plus photogénique, le quartier du Petit-Champlain recèle des trésors historiques, tels l’église Notre-Dame-des-Victoires, à Place Royale, considérée comme la plus vieille église en pierre toujours existante en Amérique du Nord. Ses charmantes boutiques, ses rues pavées et ses jolies terrasses lui confèrent un cachet unique, un petit quelque chose du Vieux-Continent. À chaque promenade, on y découvre un nouvel élément. Saviez-vous par exemple que longues de 4,6 km, les fortifications ceinturant le Vieux-Québec, sont demeurées intactes, témoignant des batailles qui ont fait rage à leurs pieds depuis le 17e siècle et qu’il est possible de s’y balader entre les portes Saint-Jean et Saint-Louis ?

Nommée en l’honneur de lord Dufferin, un gouverneur général du Canada tombé follement amoureux de Québec – et on comprend pourquoi ! -, la terrasse est aujourd’hui accessible aux nombreux visiteurs venus admirer le Château Frontenac, écouter les chansonniers ou rire avec les amuseurs publics, mais elle fut longtemps réservée à quelques privilégiés. 

Au bout de la terrasse Dufferin, osez monter les 310 marches de la Promenade des Gouverneurs pour arriver sur les Plaines d’Abraham. Cet immense parc, ancien champ de batailles empreint d’histoire, est un véritable terrain de jeu au cœur du Vieux-Québec. Durant les quatre saisons, on aime s’y retrouver pour glisser, skier, faire du vélo, de la raquette, pique-niquer, danser, se balader ou faire la sieste à l’ombre des arbres si majestueux. 

Alors avec les beaux jours, plus aucune raison de ne pas aller voir nos P’tits Vieux préférés ! Bonne balade, bonne visite, bonne découverte !

Laisser un commentaire