Si le Vieux-Québec m’était conté …

Tel un roman lu et relu, écorné mais adoré, le Vieux-Québec est une incontournable destination dont les murs et les pavés ont assisté à bien des histoires, des récits et des aventures. L’ancien « quartier latin » de Québec est un classique à sa manière. Il attire, intrigue, séduit. Encore et toujours, on aime y errer. On se délecte de chacune de ses rues comme on feuillette les pages d’un roman historique qui ne cesse de nous surprendre, de nous apprendre. Les Québécois autant que les visiteurs se laissent emporter dans ce quartier authentique, berceau de l’Amérique française au charme européen, unique en Amérique du Nord. On y flâne seul, à deux ou en famille. Il y a tant à voir et à y admirer, à découvrir et à explorer. Ce quartier est un voyage dans la culture, l’architecture et l’histoire. Reconnu joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Vieux-Québec nous transporte dans le temps.

Le temps d’une balade, justement, on vous conte le Vieux-Québec.

La Place d’Youville, porte d’entrée

Adossée aux fortifications, nommée en l’honneur de la première sainte québécoise, Marguerite d’Youville, la place est la porte d’entrée du Vieux-Québec. Le cadre y est magnifique, été comme hiver. Animée, la place est le lieu de nombreux événements et activités pour tous : festivals, patinoire extérieure, manifestations artistiques, etc. On y retrouve le Diamant de Robert Lepage, haut lieu du théâtre à Québec, le Palais Montcalm, le théâtre du Capitole et son hôtel. Vous êtes ici au cœur de la vie artistique québécoise. Passez sous le porche de la Porte Saint-Jean et entrez dans l’histoire !

La Terrasse Dufferin, une balade inoubliable

De plain-pied avec le Château Frontenac et offrant une vue exceptionnelle sur le majestueux fleuve Saint-Laurent, la terrasse Dufferin surplombe le panorama sur plusieurs dizaines de kilomètres. Que de secrets ses planches pourraient nous dévoilés… À commencer par le très vieux Château Saint-Louis dont les ruines sont désormais visibles sous la terrasse… La fin de semaine, elle est le lieu favori des promeneurs depuis le début des années 1900. En été, faites une pause pour écouter les chansonniers et regarder les artistes de rue. En hiver, les glissades de la terrasse Dufferin font le bonheur de tous. Il s’agit d’une expérience à vivre absolument pour le petit frisson qu’elle procure, mais surtout pour la vue qu’elle découvre. Pour les plus sportifs, rendez vous aux pieds de la promenade des Gouverneurs qui, 319 marches plus loin, vous mènera sur les Plaines d’Abraham.

Le Parc du Bastion-de-la-Reine, un secret bien gardé

Non loin de là, un site en hauteur surplombe toute la terrasse Dufferin, le Château Frontenac, les typiques maisons du Vieux-Québec et les rives du Saint-Laurent.  Un point de vue qui suscite les Oh, les Ah et les Wow ! Le parc du Bastion-de-la-Reine, aussi nommé terrasse Dugua-De Mons, situé sur le cap Diamant, demeure un des plus beaux endroits pour admirer les levers de soleil sur le Vieux-Québec. Avis aux lève-tôt et pour les plus relax, aller y faire un pique-nique, le lieu s’y prête magnifiquement.

Le Petit-Champlain, une histoire d’amour

Le plus romantique et pittoresque secteur du Vieux-Québec… On ne compte plus le nombre de déclarations, de demandes en mariage et de mariages réalisés dans ce quartier si charmant, le Petit Champlain . Plusieurs établissements hôteliers réputés y sont logés. La rue du Petit-Champlain et la rue du Fort, très photogéniques, regorgent de jolies boutiques où les artisans et créateurs québécois sont à l’honneur. On trouve à la Place royale la plus vieille église en pierre de l’Amérique du Nord, l’église Notre-Dame-des-Victoires.

De saison en saison, le quartier se pare de nouveaux décors pour le bonheur de ses visiteurs. Vous ne devez pas manquer la gigantesque « Fresque des Québécois », sur la côte de la Montagne. Observez bien les fenêtres des bâtiments : une quinzaine de personnages historiques ainsi qu’une dizaine d’auteurs et d’artistes du Québec y sont représentés. La chasse au trésor est ouverte !

Le Vieux-Port : que coulent les flots…

À quelques pas de là, comment ne pas se promener le long du fleuve Saint-Laurent pour écouter le bruit des flots et admirer, durant la belle saison, les nombreux paquebots, si immenses et si beaux (je sais, nous sommes en pandémie … mais ils reviendront, eux aussi). On peut aussi se la couler douce, les pieds dans l’eau, dans la cour arrière du Festibière. Durant l’été, les jeux d’eau de la Place des Canotiers amusent la foule, surtout celle des enfants, et les feux d’artifice émerveillent les petits et les grands.

Osez vous rendre jusqu’au bout du quai pour admirer cette statue, hommage à la marine marchande, montrant un marin saluant le Vieux-Québec 365 jours par an. La marina et ses silos, la nuit tombée, arborent les couleurs vives de l’arc-en-ciel et revêtent la beauté d’un tableau de maître. Explorez les rues Saint-Paul, Sault-au-Matelot, Saint-Pierre et la plus étroite rue de Québec, la mignonne, méconnue et tortueuse rue Sous-le-Cap !

Fouiner enfin chez les antiquaires de la rue Saint-Paul pour dénicher de petits trésors, témoins de notre histoire, que vous lirez ou exposerez dans votre salon. 

Les rues du Vieux-Québec

À elles seules, elles sont un vrai conte, une véritable encyclopédie. Nombreuses sont le cadre de nouvelles, de romans, d’histoires passionnelles, de décor de films. Prenez le temps de flâner tout simplement dans les petites rues pittoresques et charmantes du Vieux-Québec. Empruntez la rue Couillard, la rue d’Auteuil, la rue des Remparts pour ne nommer que celles-ci. Tourner à gauche, à droite, toujours vous trouverez un trésor patrimonial, un bâtiment surprenant. Laissez-vous errer au gré du vent…

Alors Québec, s’il te plait, raconte mon une histoire, encore et encore, comme aurait pu écrire Antoine de Saint-Exupéry, lors de son séjour dans la ville de Québec, au cœur du Vieux-Québec, en 1942, lors duquel il fit la connaissance d’un enfant blond qui posait beaucoup de questions … Un an plus tard, il publiait Le Petit Prince … encore toute une histoire !

Pour en découvrir encore plus sur le Vieux-Québec, jetez un oeil sur le site de l’Office du Tourisme de Québec

3 commentaires sur “Si le Vieux-Québec m’était conté …

  1. Moi, j‘aime le vieux Quebec! C‘est là que ma vie au Canada a debuté – en 1984! Nous avons habité dans la rue St- Ursule, mais avant, nous avons passés quelques nuits au „Petit hotel“ et nous avons mangés chez „Les Anciens Canadiens“. C‘était un été formidable …. les „Grands Voiliers“ étaient là aussi!
    Après la vie nous à emmené à Montréal – et aux alentours.
    De temps en temps je retourne à Québec et je trouve la ville aussi belle qu‘avant!
    Mais je retourne aussi pour aller à l‘Aquarium pour visiter „mes“ ours polaires…. je n‘ai pas pour rien choisi comme „user name“ pour mon blog „Polarbearfriend“🙂😉

    J'aime

  2. Je suis allé dans le vieux Québec facilement au-delà de 45 / 50 fois. Le vieux Québec est. gravé dans ma tête et surtout dans mon coeur!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s