Pourquoi, j’aime tant voyager seule ? Cendrine

Oui, je sais, nous sommes les Deux Québécois autour du monde. Depuis maintenant plusieurs années, nous voyageons à deux et c’est génial. Toutefois la nostalgie du voyage solitaire m’habite parfois. Souvenir de ce voyage inoubliable en 2013, où seule, équipée d’un unique sac-à-dos, je suis partie, durant six mois, de Québec jusqu’à Varanasi, en Inde en passant par plus de onze pays dont le Liban, le Kazakhstan, l’Arménie, la Géorgie, l’Algérie, la Tunisie, Israël, Chypre, l’Espagne, la Turquie et la Bulgarie.

On me demandait encore ces derniers jours : « Pourquoi un tel voyage ? » Pas de réponse mais une question m’est venue à l’esprit : Que signifie le voyage pour moi ? J’ai eu envie de me prêter à un petit jeu, histoire de débroussailler un peu mes idées, de chercher une piste d’explication.

Pourquoi, j’aime tant voyager seule ? Parce que : 

  • Je veux découvrir d’autres façons de vivre, de penser, d’être. Cela semble une lapalissade et pourtant j’ai constaté, il y a peu, que certains voyagent sans jamais se confronter à la culture du pays visité. Ils photographient leur décor, filment de beaux paysages mais les acteurs importent peu. Ils dérangeraient presque même … Moi, je rêve qu’ils me dévoilent leurs secrets, leur histoire, qu’ils me montrent leur fierté. Toc, toc, toc, laissez-moi entrer, s’il vous plait !
  • Je veux apprendre, écouter, partager ; sourire à des vieilles dames assises aux abords d’une église comme à Sofia, en Bulgarie, écouter des langues aux sonorités remplies de secrets, me laisser méduser par ces chants tel Ulysse qui entreprit un long voyage.
  • Être émerveillée devant un lever du soleil, là-bas, ailleurs, je ne sais où et pleurer de bonheur parce que, pour moi, c’est ça le vrai bonheur. Ces souvenirs enfouis en moi à jamais. Ces images gravées au fond de ma pensée. Je veux me nourrir de ces clichés par mon esprit photographié.
  • Je désire goûter d’autres saveurs, sentir d’autres odeurs, expérimenter pour que mes sens soient rassasiés. Mes papilles curieuses s’impatientent toujours.
  • Je veux connaître et pousser mes limites. Seule, loin, aurais-je la force physique et morale ? Quand m’écroulerai-je ? Où serai-je quand viendra le moment de m’effondrer en petite boule et de pleurer d’ennui, d’immense solitude, de fatigue, de découragement. Je ferai quoi ? Les embûches, les obstacles, je connais. Toujours jusqu’à présent, je me suis relevée. Mais là-bas, y arriverai-je ?
  • Je veux me perdre, me sentir petite parmi toutes ces âmes, n’être qu’une petite souris curieuse, voyeuse, passer presque inaperçue pour ne pas déranger et que rien ne change, pour être témoin de leur quotidien. 
  •  Pour m’ennuyer de tous ceux qui me sont chers, ceux que j’aime, ceux qui me sont si précieux ; pour les apprécier encore plus. Pour goûter au manque de l’autre, de sa peau, de son odeur, de sa voix.

En résumé, voyager seule, nous entraîne loin, très loin dans notre territoire intérieur… On bourlingue sur des routes, on découvre de nouveaux horizons et on apprend à mieux se connaître. On gagne en assurance et on rentre au bercail en étant devenue sa véritable meilleure amie. En cours de route, il y a des hauts, des bas et des moments de grande solitude où on se demande: «Mais qu’est-ce que je fais ici, si loin des miens ? ». On doute, on s’écroule, on regrette presque parfois mais ces moments sont vite balayés par d’autres remplis de ces petits et grands bonheurs vécus et tant encore à vivre ; de rencontres extraordinaires et d’expériences hors du commun. En fin de compte, tout ça nous confirme que non, le voyage est ancré en nous, au-delà des épreuves et de la solitude. 

Seule, loin, inévitablement, on dépasse ses frontières personnelles pour aller vers l’autre. Voilà bien des pistes, le long du chemin à réfléchir, au cours des jours à méditer mais surtout j’ai pris conscience « qu’on peut voyager non pour se fuir, chose impossible, mais pour se trouver » – Jean Grenier

Et vous, pourquoi, voyagez-vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s