Road trip sur la 132

C’est en quittant Berthier-sur-Mer, près de Québec que nous avons décidé d’emprunter la Route des Navigateurs, communément appelée la « 132 », pour se diriger vers la Gaspésie. Le trajet de la Route des Navigateurs s’étend en fait sur 470 kilomètres le long du fleuve Saint-Laurent et traverse 3 régions : Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent

Nous avons appris en suivant les petits panneaux parsemés le long de la route et du fleuve Saint-Laurent, que celle-ci est dédiée aux marins qui ont marqué l’histoire de la région. En effet, notre histoire comme celle de l’Amérique en générale, est étroitement liée à celle des navigateurs, de ces découvreurs explorateurs, tel Jacques Cartier, qui ont traversé les océans et, avant cela même, aux peuples qui ont, longtemps avant lui, navigué sur les eaux du fleuve Saint-Laurent.

Véritable voyage dans la mémoire et le patrimoine maritime du Québec, de Baie-du-Febvre, dans le Centre-du-Québec à Sainte-Luce, au Bas-Saint-Laurent. C’est un road trip à travers le temps, aux parfums d’embrun que nous vous proposons.

La pittoresque Route des Navigateurs permet une découverte du fleuve, du patrimoine maritime et historique du Québec sans pareil. On peut y admirer certains des plus beaux villages du Québec où musées, manoirs et demeures ancestrales témoignent de plus de trois siècles d’histoire. Nous avons été charmés par Saint-Jean-Port-Joli, L’Islet, et sommes tombés en amour avec Kamouraska. Cacouna et Notre-Dame du Portage sauront aussi vous séduire à coup sûr !

Voici nos coups de cœur, nos suggestions de visite* le long de cette route historique où le fleuve Saint-Laurent est à l’honneur.

Chaudière-Appalaches 

L’ISLE-AUX-GRUES

Un pur plaisir que de se balader à vélo sur l’Isle-aux-Grues. Il est même possible, pour les amateurs de marche de se rendre au village depuis le traversier, à pied. L’île est réputée pour ses fromages que nous avons dégusté sur le continent. Le Bateau Ivre offre en saison des expositions. 

En parcourant l’île, on comprend bien pourquoi Jean-Paul Riopelle y a vécu de nombreuses années. Un paradis marin coincé au milieu du fleuve Saint-Laurent à distance égale des deux rives. L’Isle- aux-Grues, une expérience authentique. 

Pour s’y rendre, un traversier gratuit offre deux départs de Montmagny par jour. Il est impossible de camper sur l’île actuellement, l’unique camping municipal y est encore fermé. 

L’ISLET

Ne serait-ce que pour admirer la superbe église qui trône au milieu du village avec sa vue à couper le souffle sur le fleuve, un arrêt à l’Islet s’impose. En continuant sur la même route, vous pourrez voir le musée maritime du Québec. Même si ce dernier est encore fermé. Une pause dans les jardins du musée permet de voir des navires imposants et cela fait de jolies photos.

MUSÉE MARITIME DU QUÉBEC – CAPITAINE J.E. BERNIER

Musée maritime du Québec, Capitaine J.E. Bernier
55, chemin des Pionniers Est, L’Islet

SAINT-JEAN-PORT-JOLI

En poursuivant toujours sur la 132, il est impossible de ne pas faire un arrêt à Saint-Jean-Port-Joli. Vous manqueriez quelque chose.  En effet, ce joli village en bordure du Saint-Laurent est reconnu pour son expertise en sculpture sur bois et en métier d’art. Le Parc des Trois Bérets offre d’ailleurs, une exposition de sculpture de bois magnifique.  De là, empruntez la promenade menant à la marina jusqu’au quai. Celle-ci permet, grâce aux nombreux panneaux informatifs d’en apprendre beaucoup sur le fleuve et le patrimoine du village.

Un musée encore trop méconnu, et qui passe presque inaperçu, se trouve à l’entrée de Saint-Jean-Port Joli.  Le musée de la Mémoire Vivante, dont les jardins se rendent jusqu’au fleuve, est la reconstruction du manoir des Aubert de Gaspé. 

Musée de la mémoire vivante
710, av De Gaspé Ouest, Saint-Jean-Port-Joli  

Bas-Saint-Laurent 

KAMOURASKA 

Un coup de foudre, un coup de cœur pour Kamouraska. Un des plus beaux villages du Québec. Une carte postale du Québec dont les eaux du fleuve se transforment, à la tombée du jour, en un tapis de paillettes argentées offrant des couchers de soleil uniques. Une balade le long de l’Avenue Morel est un moment de pur plaisir. Les coquettes maisons colorées et les commerces de produits locaux rehaussent son côté pittoresque.

Le seul hic que nous y trouvons. Kamouraska n’est pas un village très accueillant pour les vans ou VR. Toutes les rues aux abords du fleuve arborent un panneau d’interdiction pour les véhicules récréatifs, sous peine d’amande. Sans doute, y a-t-il eu des abus … dommage!

Pour en savoir plus sur Kamouraska, lire l’article de Cendrine : « Kamouraska, bonnes adresses pour une visite de ce village pittoresque »

L’ARCHIPEL DE L’ÎLE DU POT-À-L’EAU-DE-VIE

Un trésor peu connu du Bas-Saint-Laurent, c’est l’archipel des trois îles du Pot-à-l’Eau-de-vie, regroupant le Gros Pot, le Petit Pot et le Pot du Phare. En partant de Rivière-du-Loup, le bateau de croisière, géré par la compagnie Duvetnor offre soit des excursions d’un jour ou vous dépose sur l’île du Pot-du-Phare pour y passer une nuitée ou deux. Même si nous n’y sommes pas rendus cette fois-ci, étant donné le contexte, nous avons déjà eu la chance de passer une fin de semaine sur cette île et de dormir dans son phare! Nous avons adoré l’expérience. 

Un havre de paix puisque l’île est une réserve nationale de faune des îles de l’Estuaire ou les oies viennent se reproduire et se reposer en toute quiétude et à l’abri des chasseurs. 

LE PARC NATIONAL DU BIC – SEPAQ

Juste magnifique. Ce parc de la Sepaq est un trésor pour tous les amoureux de plein-air. Juste avant Rimouski, nous nous sommes offert une pause de trois jours dans ce lieu où Dame Nature nous présente ses plus beaux atouts. La Baie des cochons, la Baie des Ha, ha, les sentiers de randonnées et les vues panoramiques sont sublimes.

Découvrir ce site à pied ou à vélo, en amoureux, en solo ou en famille. Une foule d’activités sont offertes au Parc national du Bic. 

SITE HISTORIQUE MARITIME DE LA POINTE-AU-PÈRE

Le phare de Pointe-au-Père, lieu historique national du Canada, serait un des plus hauts phares du Canada avec ses 128 marches. 

Site historique maritime de la Pointe-au-Père
1000, rue du Phare, Rimouski

SOUS-MARIN ONONDAGA

70 hommes d’équipage vivaient autrefois dans ce mastodonte de 90 mètres. En temps normal, on peut le visiter et même vivre l’expérience d’une nuit à bord !

Sous-marin Onondaga
1000, rue du Phare, Rimouski

Et voilà, la route des Navigateurs se termine à Sainte-Luce, dans le Bas-Saint-Laurent… et nous nous poursuivons notre route vers la Gaspésie.

Bonne route, belles découvertes sur la Route des Navigateurs !

Source : route des Nagivateurs

*Cet article, étant rédigé dans le contexte de la COVID 19, les musées en référence n’ont pu être visités.

2 commentaires sur “Road trip sur la 132

Répondre à Deux Québécois autour du monde Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s