Kazan, la médiévale ! À voir, à faire

La dernière fois que nous vous donnions des nouvelles, nous étions en pause estivale au Québec pour un mois, histoire de régler quelques dossiers. Aujourd’hui, c’est d’un peu plus loin qu’on vous écrit. Du transsibérien. Nous sommes en route vers Iékatérinbourg, dernière grande ville de la Russie européenne avant notre entrée en Asie, après avoir visité Moscou, la capitale et Kazan, la république du Tatarstan. Sujet de notre article du jour !

Avant tout, Kazan, dont le nom amusant signifie « marmite » en tatar, est la capitale de la République du Tatarstan à environ 700 km à l’Est de Moscou en direction de la Sibérie. Quand on dit Sibérie, on grelotte déjà mais, nous vous assurons qu’en août, il fait aussi chaud qu’au Québec et peut-être même plus. La ville est un des plus vielles de Russie, fondée en 1005 à l’ère d’Ivan le Terrible. On est déjà loin dans l’imaginaire, presque dans un conte quand on voit ici les minarets des majestueuses mosquées côtoyer les églises orthodoxes aux dômes d’or. Fabuleux !

Aujourd’hui, Kazan est une ville très dynamique dont la situation économique n’a rien à envier à personne. Les deux piliers de l’économie sont le pétrole et l’aéronautique. On est loin de l’exploitation du charbon d’antan ! Les rues sont animées et les enfants sont rois. On ne ressent aucune insécurité. Une ambiance chaleureuse, un peuple très hospitalier. On aime !

1- Visiter le Kremlin de Kazan

Beaucoup de villes en Russie se sont développées autour d’un Kremlin.  La ville de Kazan ne fait pas exception. Il s’agit du plus ancien édifice de Kazan.  Les architectes Postnik Iakovlev et Ivan Chiraï, en furent les concepteurs qui ont également bâti l’un des symboles de Moscou : la sublime et colorée Cathédrale de Saint-Basile-le-Bienheureux. 

2- Être étourdi par la Tour Suyumbike

Selon la légende, cette tour a été nommée en l’honneur de la seule femme ayant régné sur le Khan de Kazan, Suyumbike. Ivan le Terrible aurait demandée la belle en mariage. Affront ultime, celle-ci aurait refusée. Le cruel tsar, n’acceptant aucunement la défaite, aurait alors menacé de rayer Kazan de la carte, la forçant à accepter sa requête. En échange, elle aurait réclamé un étrange cadeau de mariage : une tour de 7 étages construite en 7 jours. Vœu rapidement exaucé, puisqu’un étage aurait été érigé par jour. En une semaine, la tour fut réalisée et les festivités nuptiales obligées durant lesquelles Suyumbike se serait hissée au sommet de la tour et se serait jetée dans le vide.

La tour, de 58 mètres,  se trouve au sein de l’enceinte du Kremlin, et, comme la tour de Pise, elle penche aujourd’hui de 2 mètres.

3- Admirer la Mosquée Kul-Sharif

La mosquée Kul-Sharif, située dans l’enceinte du Kremlin également, est incontestablement le bâtiment le plus sublime de la ville de Kazan. Il y a plusieurs siècles, à son emplacement se trouvait déjà une mosquée, qui fut malheureusement détruite lors de la prise de Kazan en 1552. L’actuelle mosquée a donc été érigée en 2005,  Kul-Sharif était la seconde plus grande mosquée de Russie. Il est possible de la visiter et d’écouter les paroles mélodieuses du Muezzin appelant à la prière. Le port du foulard est obligatoire.

4- Être fasciné par le Palais des Agriculteurs

Tout simplement époustouflant ! Un vrai palais ! En réalité, se trouve, dans ce grandiose édifice le ministère tatar de l’Agriculture, et tous les habitants de la ville n’apprécient par sa magnificence à sa juste valeur. De nombreux touristes s’y pressent toutefois car les photos sont sublimes devant un tel décor.

5- Observer les nombreux mariages au Centre de la famille 

C’est à un rythme infernal que les jeunes mariés viennent poser et célébrer leurs voeux dans cette immense marmite, rappelant la signification de Kazan. Il symbolise la fertilité et l’abondance. Le Centre de la Famille Kazan se situe de l’autre côté de la rivière Kazanka et fait office de Bureau de l’état civil. Cet étrange édifice est entouré par des panthères ailées et des Zilants (des sortes de dragons), animaux fétiches de la ville. Au 8ème étage se trouve une terrasse panoramique, offrant un sublime panorama sur la partie historique de Kazan. On vous recommande de vous y rendre après le coucher du soleil pour admirer Kazan illuminé.

6- Les Tchak-tchak

Avant de repartir, il vous faudra absolument goûter au typique dessert, en achetant un incontournable de la gastronomie tatare au nom inoubliable, le tchak-tchak. Il s’agit d’un met traditionnel tatar et bachkir, préparé à base de pâte et de miel. Vous en trouverez dans n’importe quel magasin de la ville. Ces sortes de petits vermicelles sucrés feront frétiller vos papilles.

Belle découverte et à la prochaine d’un autre petit coin d’Asie !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s